Les Escales Numériques 2017

  • Centre Social Escale Brizeux

 

Contactez les

"promeneurs du net"

de la Nouvelle Ville

cliquez sur l'image ;-)

   

 

Les Escales Numériques 2017

En 2016, les projets numériques s'articulent autour de 3 axes :


1. Le développement d'un fablab expérimental : contraction en anglais, de « FABrication LABoratory (laboratoire de fabrication) », un fablab est un lieu public, basé sur l'ouverture et la collaboration. Les « makers » (artistes, bricoleurs, designers...habitants lambda) y viennent pour fabriquer ensemble des objets uniques (objets artistique, interactif, design) grâce à des machines numériques (assistées par ordinateur), telles des impressions 3D, des découpeuses
laser. Les fablabs fonctionnent en réseau pour capitaliser les connaissances de tous et ainsi échanger les compétences et les pratiques de chacun. Pendant un an, l'Escale Brizeux a eu son Fablab qui a rassemblé un groupe d'habitants entre 20 et 45 ans autour d'une imprimante 3D et d'une machine à coudre.


2. Le partage des pratiques numériques :

  • Pendant 6 mois, 2 jeudis par mois, un animateur a coordonné des Cafés numériques thématiques, non pas pour y résoudre des problèmes particuliers, mais pour mettre en commun les savoirs de chacun et démystifier la culture du numérique ;
  • les samedis après-midi, sont organisées, pour les jeunes de 11 à 30 ans, Les Games Party, qui proposent de jouer ensemble en explorant les différentes plate-formes de jeu en ligne, gratuites ;
  • en 2016, seront mis en place des ateliers d'apprentissage de la programmation informatique avec des logiciels libres, pour les enfants (à partir de 8 ans).


3. Les Promeneurs du Net :

Nous nous attarderons sur ce dernier point qui montre une utilisation des réseaux sociaux par la structure. Une démarche éducative. Le projet des Promeneurs du Net (ou Naïtvandrarna), né il y a une douzaine d'années en Suède, est une initiative d'éducateurs de quartier, partis du constat que les jeunes ne fréquentaient plus ou presque plus la rue et les lieux collectifs à cause de l'évolution de leurs pratiques, et que les professionnels de la jeunesse s'y étaient mal
adaptés. En effet, le développement des nouvelles technologies et d'Internet en particulier, a bousculé les formes de rencontre chez les jeunes. L'espace public est devenu également numérique et l'action éducative, pour être effective, doit aussi bien se passer sur le terrain que sur la toile. Par conséquent la question de la responsabilité éducative des adultes et des coordinateurs des politiques de la jeunesse s'est reposée, afin de prévenir un décalage culturel et un clivage intergénérationnel.
La mission du Promeneur du Net va donc être de renforcer le lien entre le jeune et le professionnel en assurant une présence active et éducative sur le Net (blogs,  réseaux sociaux, chat, forum, jeux vidéo en ligne...) via des conversations instantanées ou messages privés prodiguant des conseils et communicant des informations. Ce contact virtuel est le premier pas vers une rencontre physique et une éventuelle mobilisation de jeune sur le territoire.
En France, c'est dans le département de la Manche que le projet a été lancé en premier, il y a 5 ans. Aujourd'hui, on y compte environ 60 Promeneurs du Net : animateurs enfance, d'espaces jeunes, de quartier, éducateurs spécialisés et psychologues. Ces Promeneurs du Net se consacrent à 90 %, aux jeunes de 11 à 30 ans (6900 jeunes) puis aux familles (10 %).
Financé par la CAF et régi par une charte, le projet s'adresse aux structures sociales fréquentées par la jeunesse (Maison des adolescents (MDA), centres sociaux, Maison des jeunes (MJC), Mission Locale, Bureau Information Jeunesse, Espaces publics numériques (EPN), Foyers des jeunes travailleurs (FJT)...) qui, une fois, engagées dans l'action, reçoivent le label Promeneur du Net (PDN). Ce label permet à la structure de faire partie d'un réseau de professionnels, animé par un comité de pilotage, organisant des partages d'expériences sur les pratiques numériques des structures et le lien conséquent, développé avec leur public selon un axe médico-social, culturel...L'Escale Brizeux, promeneuse du Net du Morbihan


L'Escale Brizeux est une « habituée » des réseaux sociaux. Auparavant, le centre communiquait avec ses adhérents, essentiellement par mailing, mais les échanges étaient irréguliers, voire nuls. Depuis 2009, elle dispose d'un blog qui permet de communiquer à distance et diffuser de l'information aux adhérents, aux non adhérents et aux nouveaux Lorientais. En 2015, le site a reçu 14 000 visiteurs uniques. Par ailleurs, l'Escale Brizeux s'est appropriée un autre réseau social : YouTube, grâce auquel, elle peut poster les vidéos des séjours ou mini camps, des jeunes. L'avantage est non seulement de communiquer plus facilement et rapidement avec les familles, mais aussi de favoriser le lien entre elles.


L'Ecale Brizeux est associée au projet des Promeneurs du Net, depuis 1 an. La fermeture du collège de proximité Auguste Brizeux, a baissé la fréquentation de la structure. En effet, le centre social, conçu par l'architecte Roland Castro, a été construit comme une galerie, afin qu'en la traversant pour rejoindre la rue, les habitants puissent aussi s'y arrêter. Aujourd'hui, les collégiens du quartier ont donc perdu cette habitude.
En devenant Promeneur du Net, l'équipe de l'Escale Brizeux espère recréer une place de
village « numérique », symbole d'ouverture et de rencontres, comme celle du quartier, afin de ramener les habitants et les jeunes en particulier, vers la structure. Facebook pour recréer du lien social dans le quartier de la Nouvelle Ville Pour expérimenter cette nouvelle relation virtuelle mais bien réelle avec les jeunes et les habitants du quartier, les animateurs du centre ont choisi Facebook, le réseau social le plus facile d'accès et le plus utilisé par eux. L'Escale Brizeux a créé ainsi 4 profils Facebook individuels et professionnels, c'est-à-dire référencés avec le nom, la photo et la profession des animateurs qui les administrent. Ces profils fonctionnent comme des « bureaux virtuels », ouverts au public. Ils augmentent les chances de contact avec les habitants (discussion directe d'individu à individu) d'où le choix de ne pas faire de profil institutionnel. Parmi ces profils, certains sont permanents, d'autres temporaires en fonction de la durée des contrats ou le changement d'affectation des animateurs. Par exemple, une jeune fille en contrat d'alternance au sein de l'Escale Brizeux, a créé son profil Facebook, qu'elle fermera à la fin de son stage. Ces profils sont un outil complémentaire au travail effectué sur le terrain.
Les profils sont en lien les uns avec les autres, mais l'animateur veille à ne partager que les informations en relation avec ses missions et ne communique qu'avec son public. Par exemple, un animateur spécialisé dans les questions de parentalité pourra poster des offres de formation sur son mur, contrairement à un animateur ado. En revanche, les informations concernant directement la structure (ex : Fête des Jeunes) sont relayées par tous les profils.
Un premier bilan positif
Sur l'année 2015, le centre s'est lié avec 550 profils dont 225 (11-17 ans), 88 (18-30 ans) et une centaine de partenaires éducatifs et associatifs : BIJ (Bureau information jeunesse), MDA (Maison des adolescents), Sesam (Service de soutien et d'accompagnement mutuels), Lorient Asso....
L'essentiel n'est pas de récolter des contacts, mais de communiquer avec eux. Sur l'année 2015, ont été répertoriés 280 échanges avec la structure dont 18 % en demande d'information (Facebook joue lors le rôle de guichet numérique), 12 % en écoute psychosociale et éducative (messages privés), et le reste en échange cordial et en commentaires. 15 % de ces échanges se sont conclus par un lien physique. Mais pour cela, Cyrille rappelle qu'il faut créer de l'événement : projection de films, débats etc.
Aussi, 2 % de nouveaux projets ont pu émerger de ces communications.
Grâce à l'expérience des Promeneurs du Net, le centre est parvenu à toucher un public qu'il n'aurait pu atteindre auparavant, sauf s'il avait employé un « éducateur de rue à temps plein, de nuit ». La confiance avec les jeunes s'est renforcée. Les jeunes identifient mieux les professionnels comme des personnes ressources. Ils participent d'avantage aux actions développées par le centre. Enfin, les relations partenariales entre professionnels éducatifs et culturels se sont intensifiées ce qui signifie que le projet de quartier a grandi. En outre, cette expérience permet de faire de l'éducation aux médias, en expliquant aux utilisateurs des réseaux sociaux, comment paramétrer son compte, protéger ses données, sélectionner les informations à partager etc.
En ce qui concerne la résolution de problèmes médico-sociaux de jeunes, c'est un réseau de professionnels mis en place dans le quartier, qui est censé prendre le relais. Celui-ci est formé par la MDA, le Sesam, le collège Saint-Louis. Mais certaines Institutions sont encore frileuses face à cette nouvelle organisation de travail qui remet en cause la question du partage des tâches et du « secret professionnel ». Quel avenir pour les Promeneurs du Net et l'utilisation des réseaux sociaux en général, par la structure ?
Jusqu'à présent, l'ouverture des profils Facebook est régulière, mais sans créneau défini. En 2016, l'Escale Brizeux souhaite expérimenter des horaires d'ouvertures des profils comme cela se fait déjà à Bois du Château (le jeudi de 18h à 19h), afin de voir si un créneau fixe sous la forme d'un rendez-vous, créé plus de communication. Se pose aussi la question d'une ouverture en soirée et le week-end pour les jeunes et les adultes qui travaillent.
Le centre ne souhaite pas multiplier les plate-formes de communication type Twitter, Google+, pour ne pas créer la confusion auprès du public. Il se concentre sur Facebook, et va approfondir l'utilisation de sa plate-forme de streaming, c'est-à-dire la diffusion en direct de commentaires, de photos sur un événement organisé par la structure, afin de convaincre d'autres habitants du quartier à y participer. Un autre réseau social pourrait voir le jour à l'Escale Brizeux : Instagram (service de partage de photos et de vidéos numériques, dont la particularité est le système de filtres permettant de changer l'aspect visuel des photos, en leur donnant une touche artistique). Enfin, le site Internet restera en ligne car Cyrille insiste sur les aspects complémentaires et non redondants de ces outils numériques.

Les Escales Numériques 2017
L'education Populaire au quotidien -  Hébergé par Overblog